Pras à cheval !

Montage Dali par Bernard Pras

Exposition du 04/04/2014 au 29/06/2014.

PROLONGATION DE L'EXPO JUSQU'AU 31 AOUT DANS L'ESPACE MUSEOGRAPHIQUE DU PALAIS.

On l’a vu croquer Arcimboldo, ferrailler avec l’ami Pierrot, décortiquer Dali ou même dompter une vache… C’était tentant de l’inviter à venir côtoyer Cheval. Ferdinand Cheval, autodidacte qui a construit un palais de rêves dans son potager : Le Palais idéal du facteur Cheval, à Hauterives dans la Drôme, devenu référence mondiale de l’art brut. Travail d’un seul homme.
Tentant car Bernard Pras tient un peu du Cheval contemporain.

Tous deux, recueillent des objets propres à leur quotidien. Objets auxquels ils redonnent vie dans un monde qui appartient à leur imaginaire. Ainsi, Ferdinand Cheval a accumulé les cailloux trouvés le long de ses tournées de facteur rural. Cailloux qu’il transforme en gueule de gargouille, costume de géant, génie qui éclaire le monde, temple hindou, éléphant, caïman ou fée de l’orient. Bernard Pras s’entiche lui de vélos, coquillages, poupées, mickeys, trains, pinceaux ou scoubidous… De ces accumulations, il crée d’invraisemblables portraits par anamorphose.
Tous deux se sont confrontés à un objet qui a déclenché un rêve. Celui du facteur Cheval a pris la forme d’une pierre singulière sur laquelle il a buté. Dite « pierre d’achoppement » elle a réveillé aussitôt un rêve enfoui. Celui de Bernard Pras vient d’un sac de jouets en plastique déposé un jour chez lui, dont il s’est demandé ce qu’il allait bien en faire.

Autre similitude et non des moindres, entre Cheval et Pras, l’absence de vide. A chacun son inventaire. L’un a peuplé son Palais d’une multitude de personnages, cohabitant avec toutes sortes d’animaux au cœur d’une flore foisonnante. L’autre pose ses jouets par milliers avec une surprenante justesse selon des codes chromatiques dont il est roi.

Enfin, si Bernard Pras donne à voir ses œuvres à travers un point de vue qu’il détermine préalablement tel un punctum (principe même de l’anamorphose), Ferdinand Cheval a lui bâti un belvédère face à son Palais afin que l’on puisse, de loin, admirer son œuvre. 

Bernard Pras est l’invité du Palais idéal en 2014, pour une création hommage au facteur Cheval. Une rencontre singulière entre l’auteur des « Inventaires » et celui de la « Reine du monde » qui laisse déjà imaginer un savoureux dialogue. Dialogue aussi insolite que surréaliste.

Merci à tous les partenaires : La Commune de Hauterives, Le Conseil Général de la Drôme, Le Conseil Régional Rhône Alpes, La Caisse d’Epargne Loire Drôme Ardèche, La Communauté Emmaüs de St Paul les Romans.

Retour

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires.