Monument Historique

Le Palais Idéal du Facteur Cheval fut classé monument historique en 1969 par André Malraux. Le ministre classa le palais contre l'avis de la plupart des fonctionnaires du ministère de la culture. Ces détracteurs écrivent dans un rapport en 1964 :

Mais Malraux considérant le Palais comme le seule exemple d'architecture naïve décide du classement. Donnant ainsi raison à Breton, Tinguely et Picasso qui vouaient une admiration sans borne à Ferdinand Cheval. De nos jours, il est une référence mondiale de l'art brut.

On retrouve son influence jusque dans l'art contemporain. Max Ernst, surréaliste et dadaïste, a conçu un tableau intitulé "Facteur Cheval". A la quatrièmre biennale d'art contemporain, "l'autre", de  Lyon en 1997, une des premières pièces de la visite est une maquette au 1/10 du Palais réalisée par l'architecte Alain Duperron.

Ferdinand Cheval, par ses origines prolétariennes, et son absence de références artistiques est considéré comme le précurseur mondial de l'art brut. Il est proche de Gaudi, avec son délire baroque, et de Dali par son extravagance ornementale. Il a construit un palais purement imaginaire qui fût la concrétisation d'un rêve.

Monument Historique