Agnès Varda au téléphone

Agnès Varda Correspondances

Agnès Varda a toujours été très attachée à l’œuvre du Facteur Cheval et a aimé revenir visiter son Palais Idéal à de nombreuses reprises depuis les années 50.

Aujourd’hui l’exposition Agnès Varda Correspondances met à jour les liens qui unissaient Agnès à ce lieu unique à travers son goût pour les relations épistolaires, sa passion pour les cartes postales, ses références à la figure emblématique du postier-facteur qui traversera souvent son œuvre cinématographique et documentaire.

Des photographies d’Agnès Varda et œuvres en lien avec certains de ses films comme Les glaneurs et la glaneuse ou Deux ans après seront présentées ainsi que de nombreuses pièces de sa collection personnelle : lettres échangées avec des artistes tels Calder, Pierre François ou Chris Marker, collections de cartes postales anciennes, témoignages de spectateurs qui ont aimé ses films.

Des personnes connues ou inconnues ont alimenté ce plaisir postal tout au long de sa vie comme en témoignent de nombreux documents, art-mails ou cadeaux d’art modestes, témoins créatifs et ludiques mis en correspondances.

“ J’ai toujours aimé le mixte entre l’imagination et la réalité: voir surgir une vision dans un contexte documentaire. ”

Agnès Varda

L’exposition Correspondances, présentée du 15 février au 6 septembre 2020, est le premier chapitre d’une trilogie consacrée à Agnès Varda au Palais idéal du facteur Cheval. Le deuxième chapitre ouvrira le 18 septembre 2021.

L'artiste

Agnès Varda 1928-2019

Agnès Varda, née Arlette Varda le 30 mai 1928 à Ixelles (Belgique) et morte le 29 mars 2019 à Paris, est une photographe, réalisatrice de cinéma et plasticienne française.

Proche du mouvement dit de la Rive Gauche, contemporain de la Nouvelle Vague, Agnès Varda a notamment réalisé La Pointe courte (1955), Cléo de 5 à 7 (1962), Ulysse (1984, César du meilleur court métrage documentaire), Sans toit ni loi (1985, Lion d’or à la Mostra de Venise), Jacquot de Nantes (1991), Les Glaneurs et la Glaneuse (2000), Deux ans après (2002), Les Plages d’Agnès (2008, César du meilleur film documentaire) et Visages, villages (2017).

L’ensemble de son œuvre cinématographique est récompensé par un César d’honneur en 2001, par le prix René-Clair de l’Académie française en 2002, par une Palme d’honneur au Festival de Cannes 2015, par un Oscar d’honneur reçu en 20171 et par la Caméra de la Berlinale en 2019.

Partenaires

L’exposition Agnès Varda Correspondances est réalisée en collaboration avec Ciné Tamaris, présente des œuvres et archives personnelles issues des Collection Succession Varda & Collection Rosalie Varda.

Logo ciné Tamaris

Durée : 1H30MIN

Ateliers

POUR LES ENFANTS À PARTIR DE 4 ANS

2 € – CE TARIF NE PREND PAS EN COMPTE LE TARIF D’ENTRÉE AU PALAIS IDÉAL (5€/ENFANT)

Les lundis, mardis et mercredis pendant les vacances d’hiver et de printemps, de 14H30 à 16H00.